Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Communiqué de presse - 9 décembre 2015

COP 21 : La sobriété énergétique, pièce cachée mais essentielle du puzzle d’un accord ambitieux et équitable

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn

Absente du projet d’accord de Paris comme de la très grande majorité des discussions, évènements et conférences se tenant à la COP 21, la sobriété énergétique est pourtant une des conditions d’une transition énergétique réussie.

C’est d’abord le cas au niveau français bien sûr. Pour atteindre une division par deux de nos consommations d’énergie, objectif fixé dans la loi de transition énergétique, le scénario négaWatt montre que la sobriété permet de parcourir la moitié du chemin.

Mais, dans le contexte de la COP 21, c’est aussi et surtout le cas au niveau international. Dans un monde dont la consommation d’énergie est contrainte, réduire les gaspillages et éliminer des consommations inutiles au Nord, c’est donner de la place à des consommations vitales au Sud.

Pour éviter que les classes moyennes des pays émergents n’atteignent nos niveaux de (sur)consommation, il est également indispensable de leur envoyer dès aujourd’hui le signal d’une plus grande intelligence dans nos usages liés à l’énergie. Car la consommation d’énergie n’est pas une fin en soi : ce sont les services rendus par cette énergie – l’éclairage, le chauffage et le froid, le transport, la production de biens – qui comptent. Et ce n’est pas du tout la même chose !

Pour éviter l’ébriété énergétique et la catastrophe climatique à laquelle elle nous condamne, l’Association négaWatt et la Fondation Nicolas Hulot publient une note rappelant l’importance de la sobriété énergétique pour la mise en œuvre d’une lutte contre le changement climatique ambitieuse, efficace et juste.


Document(s) à télécharger

  Communiqué de presse   Note sur la sobriété énergétique (pdf - 250 Ko)

Contacts presse

Vous êtes journaliste et souhaitez prendre contact avec négaWatt ? N’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons vous orienter vers l’un de nos porte-paroles.

06 64 52 63 42
contact@negawatt.org