Bouton menu
Réussir la transition énergétique

L'effet net sur l'emploi du scénario négaWatt est positif

Energie Plus - 15 mars 2013 - n°506



Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn

Extrait

Même en restant le plus objectif possible, il est difficile de ne pas dire que les spécialistes de l’association négaWatt ont pris un train d’avance sur les autres grâce à la précision de leurs travaux. Les résultats énergétiques du scénario négaWatt, totalement réactualisés en 2011 par rapport à 2006, le sont encore à l’occasion du débat national sur la transition énergétique (voir encadré). Et l’association prévoit de publier bientôt une analyse sur les coûts et les modes de financement de cette transition. Un travail de fourmi enrichi fin mars par une étude de l’économiste de l’environnement Philippe Quirion sur l’impact en termes d’emploi d’une mise en œuvre du scénario négaWatt. Chargé de recherche au CNRS-Cired (Centre international de recherche sur l’environnement et le développement), il avait déjà réalisé en 2008 une première analyse du scénario de 2006 pour le compte du WWF. L’approche économique a été faite cette fois-ci en relation avec les spécialistes de négaWatt afin de “coller” aux détails de leur scénario et de le comparer au scénario tendanciel des mesures déjà prises.

Télécharger l’article (pdf)

Nos ouvrages