Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Revue de presse

« La France est loin d’avoir été au bout des gisements d’économies d'énergie »

Connaissances des énergies - 5 octobre 2016



Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn

Tribune d’Olivier Sidler, porte-parole de l’Association négaWatt.

Extrait :

Il y a essentiellement deux moyens de faire des économies d’énergie. Par changement des comportements, et par remplacement progressif des équipements existants par des modèles de plus en plus performants.

Après le premier choc pétrolier, la France a pris une mesure forte en adoptant dès 1974 une réglementation thermique (RT) pour la construction des logements. Les contraintes imposées furent régulièrement renforcées en 1982, 1988, 2000, 2005 et 2012. La prochaine réglementation devrait sortir en 2018. Dans le tertiaire, la première réglementation date de 1976, et la seconde… de 2000, commune à partir de cette date avec les bâtiments d’habitation. Longtemps réservée aux dispositions purement thermiques, la réglementation est désormais également déployée sur une partie des usages électriques des services généraux des bâtiments (ventilation, circulateurs de chauffage, éclairage).

A ce jour, on peut estimer que les économies réalisées grâce à la « RT » constituent entre les deux tiers et les trois quarts de l’ensemble des économies d’énergie réalisées en France depuis 1975, ce qui démontre l’immense efficacité des dispositifs réglementaires comparés aux mesures d’incitation. Quant au coût de ces réglementations thermiques, il obéit à un rituel immuable après la publication de chaque nouvelle RT depuis 40 ans : la profession commence par être en colère puis elle admet un an après que les surcoûts ont été maîtrisés grâce à un effort de conception accru…

Lire l’article complet

Nos ouvrages