Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Presse

Le climat n’attend pas, l’heure des choix est bien là !

Dossier de presse - 25 janvier 2018



Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn

Programmation pluriannuelle de l’énergie, Plan de rénovation, Assises de la mobilité… : les décisions majeures qui se préparent doivent traduire en actes l’ambition nationale en matière de transition énergétique et climatique.
Forte de son scénario de neutralité carbone pour la France, l’Association négaWatt entend contribuer pleinement à des choix cohérents.

Le 25 janvier 2017, en plein débat préparatoire aux élections présidentielle et législatives, l’Association négaWatt proposait, avec la nouvelle version de son scénario, la première trajectoire de neutralité carbone à l’horizon 2050 pour la France. Douze mois et un bouleversement politique plus tard, le moment est propice à un point d’étape sur la manière dont le gouvernement entend décliner les engagements de la Loi de transition énergétique de 2015, et mettre effectivement ses objectifs en œuvre.

L’heure est en effet à l’accélération, alors même que la France a vu ses émissions de CO2 augmenter en 2017. L’abandon de Notre-Dame-des-Landes et la confirmation de la fermeture de Fessenheim sont autant de signaux positifs, mais c’est dans les décisions qui découleront de plusieurs processus de concertation en cours que l’avenir se joue. La tension entre l’ordre établi et la nécessité d’un changement profond est particulièrement palpable dans deux exercices, auxquels l’Association négaWatt souhaite apporter, dans un esprit constructif, toute son expertise.

PPE : oser une trajectoire électrique ambitieuse

Le premier est le débat public à venir, après les nombreux ateliers organisés par la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC), sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Un de ses enjeux particuliers sera de décider de la trajectoire du système électrique français, à l’heure où celui-ci fait face à la perspective de réinvestissements massifs. Le débat peut notamment s‘appuyer sur les scénarios du Bilan prévisionnel de Réseau de transport d’électricité (RTE) et leurs variantes, exercice méthodique et complet dont il faut saluer l’esprit d’ouverture.

Cet exercice confirme la faisabilité technique et économique d’une trajectoire ambitieuse de bascule vers la maîtrise de la consommation d’électricité et les énergies renouvelables, ce qui impose de sortir d’une vision dominée par la prolongation à tout prix du parc nucléaire, soutenue par des hypothèses exagérément optimistes et porteuses en réalité de nombreux risques. Aussi, l’Association négaWatt appelle à mettre à plat l’ensemble des possibles et à objectiver, par un examen transparent et pluraliste, la réalité des choix.

Plan de rénovation : oser les mesures efficientes

Le second est la consultation qui s’achève sur le Plan de rénovation énergétique des bâtiments. Les objectifs qu’il se fixe sont les bons. Mais s’il doit enfin permettre la massification qui fait depuis des années défaut dans ce domaine, les mesures qu’il contient doivent être renforcées sur trois points indissociables :

  • la création effective d’un marché, qui passe par l’introduction progressive d’une forme d’obligation,
  • une simplification vigoureuse de l’ingénierie financière, autour de prêts attachés à la pierre,
  • la formation opérationnelle de l’ensemble des professionnels.

Qu’il s’agisse de ce programme, des moyens d’accélérer la maîtrise de la demande d’électricité et le développement des énergies renouvelables, ou de la transition énergétique en général, l’Association négaWatt porte ses propositions pour convaincre le Gouvernement d’oser, enfin, des décisions à la hauteur de ses ambitions.


Document(s) à télécharger

  Dossier de presse - 21 pages - 496 Ko

Contacts presse

Vous êtes journaliste et souhaitez prendre contact avec négaWatt ? N’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons vous orienter vers l’un de nos porte-paroles.

06 64 52 63 42
contact@negawatt.org