Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Revue de presse

« Le gaz renouvelable implique un changement total d'usages et de modèle pour l'industrie du gaz »

Actu-environnement - 15 mai 2020



Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn

Le scénario négaWatt mise sur la complémentarité de l’électricité et du gaz pour décarboner le mix énergétique. Il s’agit de privilégier, pour chaque usage, le vecteur le plus approprié. Détails avec Christian Couturier, président de l’association.

Extrait

Actu Environnement : Le scénario Négawatt donne une place importante au gaz dans la transition énergétique, plus équilibré que les autres scénarios qui confèrent une place essentielle à l’électricité… Pour quelle(s) raison(s) ?

Christian Couturier : Ce qui fait l’originalité de notre scénario, c’est en effet que nous ne misons pas tout sur le vecteur électrique. Nous estimons que le vecteur gaz a un rôle à jouer, en complémentarité. Généralement, dans les scénarios sans fossiles, la tendance est à électrifier tous les usages. Pourtant, une électrification massive pose différentes questions. La gestion de la pointe électrique et de son impact sur les réseaux en est une. Pour la mobilité, les questions d’autonomie, de batteries, mais aussi de réseaux, sont importantes. C’est pourquoi nous pensons qu’il n’est pas prudent de miser sur le tout électrique, alors qu’il existe des infrastructures pour le gaz (réseaux, stockage…) et une alternative au gaz d’origine fossile.

Le gaz est très complémentaire de l’électricité : il peut permettre d’absorber les surplus de productions éoliennes et photovoltaïques, de faire un stockage de longue durée et de gérer les appels de puissance.

Lire l’interview complète sur le site d’Actu-environnement

Nos ouvrages