Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Publications

Sobriété et mobilité : comment optimiser les déplacements pour limiter leur impact

15 mesures opérationnelles



L’objectif de neutralité carbone affiché depuis 2017 par le gouvernement français impose de décarboner entièrement le secteur des transports (voyageurs et marchandises). L’enjeu est de taille, puisque ce secteur est le premier émetteur de gaz à effet de serre (GES) en France (30 %).

Pour atteindre cet objectif, il sera bien sûr nécessaire de convertir le parc roulant vers des carburants décarbonés (bioGNV et électricité), et d’améliorer l’efficacité énergétique des véhicules (division par deux de la consommation unitaire à l’horizon 2050). Mais cela ne suffira pas. Différents exercices le montrent (SNBC, scénario ADEME, etc.), l’atteinte de la neutralité carbone devra aussi passer par une maîtrise du trafic routier, aussi bien pour les voyageurs que pour les marchandises. Revoir nos modes de déplacement permettra de sortir d’un modèle tout routier qui engendre des dépendances au prix des carburants et des externalités environnementales conséquentes.

Comment les pouvoirs publics peuvent-ils agir ? Cette note, sans être exhaustive, propose plusieurs mesures opérationnelles allant dans ce sens, dont la plupart peuvent être mises en œuvre dès à présent.


Document(s) à télécharger

  Sobriété et mobilité : comment optimiser les déplacements pour limiter leur impact