Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Prise de position de l’Association négaWatt suite à l’invitation à participer à la table ronde sur l’efficacité énergétique - juin 2011.

Table ronde sur l'efficacité énergétique

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn

Comme de nombreuses ONG, négaWatt a été invitée début juin par la Ministre de l’Écologie pour participer à une table ronde sur l’efficacité énergétique. Bien que ce sujet soit au cœur des préoccupations de l’association négaWatt, nous avons décliné cette invitation.

La question proposée en débat n’est pas en cause, bien au contraire : l’efficacité énergétique, avec la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, constitue l’un des trois piliers de la démarche prônée par négaWatt. Mais à l’heure où l’urgence climatique et les tensions énergétiques appellent des actes forts, ouvrir une nouvelle ronde de concertation ne peut que retarder encore les actions nécessaires.

L’essentiel du débat sur l’efficacité énergétique a en effet déjà eu lieu au cours du Grenelle de l’environnement, notamment dans les groupes de travail, dès l’été 2007. Ce travail reste d’ailleurs, pour tous les participants, le principal acquis du processus dans le domaine de l’énergie. Sur pratiquement tous les thèmes imposés par cette nouvelle table ronde, des groupes de travail multipartites ont déjà rendu des conclusions : précarité énergétique, éco-conception, performance des bâtiments, plans d’actions des collectivités, etc. Les verbatim contiennent nombre de propositions de mesures efficaces et concrètes qui n’ont pas besoin d’être réinventées mais simplement appliquées. À de rares exceptions près, elles attendent toujours une traduction en décrets et arrêtés d’application.

Enfin, pour nous, la concertation ne saurait se limiter à la seule question de l’efficacité dans nos consommations d’énergie, sans lien avec les choix effectués sur la production d’énergie : le temps n’est plus à une série de débats sectoriels, mais à une réflexion et un débat d’ensemble sur la "transition énergétique".

Ainsi dans le contexte post-Fukushima, aucun débat sur l’énergie ne peut faire l’impasse sur l’alternative entre sortie du nucléaire et prolongation ou renouvellement du parc, ni sur les implications de ce choix sur la faisabilité technique et économique de la nécessaire transformation de notre système énergétique.

Cette position de principe n’est bien sûr pas un refus de dialoguer, bien au contraire : depuis la création de notre association en 2003 à l’occasion du débat sur les orientations énergétiques, nous avons à maintes reprises fait la preuve de notre volonté de dialogue et de participation active à l’élaboration des politiques publiques pour répondre aux enjeux et aux défis auxquels notre pays est confronté.

Dans cet état d’esprit, nous continuerons nos échanges autour du scénario négaWatt 2011 et d’une nécessaire transition énergétique avec tous les acteurs qui le souhaitent.

Contacts presse

Vous êtes journaliste et souhaitez prendre contact avec négaWatt ? N’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons vous orienter vers l’un de nos porte-paroles.

07 83 76 53 08
contact@negawatt.org