Espace presse Devenez adhérent
Adhérez
Changement style malvoyant Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Travaux européens

Clever, un scénario de transition énergétique pour l'Europe

 

Le contexte

La signature en 2015 de l’Accord de Paris a renforcé la nécessité d’une action forte de l’ensemble des pays du monde en faveur du climat. Dans ce contexte, l’adoption d’une stratégie européenne ambitieuse de transition énergétique est indispensable.

À travers la publication de son « Pacte vert pour l’Europe » (European Green Deal – 2019) et son ambition de rendre l’Europe climatiquement neutre en 2050, la Commission européenne affirme sa volonté de porter le projet d’une Union de l’énergie. Néanmoins, on constate au niveau européen l’inexistence d’un scénario portant un niveau d’ambition sur l’ensemble des enjeux de soutenabilité – au-delà des seules questions technologiques – qui serait construit de manière bottom-up, c’est-à-dire à partir de trajectoires nationales.

L’objectif de l’Association négaWatt est donc, avec ses partenaires, de proposer une trajectoire énergétique à l’échelle européenne, qui évalue l’ensemble des potentiels de maîtrise de la demande (sobriété et efficacité énergétique) et de développement des énergies renouvelables, s’appuyant sur une réelle coordination des trajectoires nationales.

La trajectoire proposée aura pour objectif d’être la plus ambitieuse possible : l’atteinte de la neutralité carbone est actée par l’ensemble des partenaires au plus tard pour 2050, ainsi que le 100 % renouvelables.

 

> Témoignages de nos partenairesLa sobriété énergétique : vers une transition énergétique ambitieuse en Europe
 

Les partenaires

Ce projet est mené en partenariat avec des acteurs nationaux et européens afin de prendre en compte autant que possible les particularités des États membres et de construire collectivement la vision européenne portée dans le projet.

Depuis plus d’un an, le réseau est engagé dans une réelle dynamique d’échanges et de coordination entre les acteurs clés européens impliqués dans le développement de stratégies climat et énergie. Les partenaires sont amenés à questionner ensemble leurs travaux et leurs approches de modélisation, dans l’optique de renforcer collectivement les capacités et l’ambition de chacun. Des ateliers sectoriels et réunions méthodologiques sont organisées tout au long du projet afin de faire évoluer les travaux dans un cadre d’enrichissement et de critique collective.

Le réseau aujourd’hui constitué autour du projet rassemble une vingtaine de partenaires, couvrant 20 pays européens. D’autres partenaires peuvent encore les rejoindre.

> Communiqué de presse – 11 avril 2019 – Un réseau d’acteurs mobilisés pour une transition énergétique en Europe

 

Liste des partenaires

 

BE : negaWatt Belgium, ICEDD IT : EURAC Research ; Politecnico di Milano
BG : ZA ZEMIATA ; Sofena LT : Lithuanian Energy Institute (LEI)
CH : NEGAWATT CH LU : CELL/LIST Consortium
CZ : CHARLES UNIVERSITY ENVIRONMENT CENTRE LV : GREEN LIBERTY - ZALA BRIVIBA
DE : ENSU (EU-Uni Flensburg ; WUPPERTAL ; Oeko-Institut) NL : Michiel den Haan
DK : INFORSE EUROPE PL : WISE EUROPA
ES : ECOSERVEIS PT : ZERO
FR : NEGAWATT RO : Energy Policy Group (EPG)
EL : National Observatory of Athens (NOA) SE : AIR CLIM COALITION
HU : Environmental Planning and Education Network (EPEN) UK : CREDS ; Center for Alternative Technologies (CAT)

Mise à jour le 19/08/2022

 

Le projet

> Sobriété, efficacité, énergies renouvelables

Les fondamentaux de la démarche négaWatt sont questionnés dans chaque pays et à l’échelle européenne : quels potentiels pour la sobriété, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables ? Une attention particulière est portée sur la sobriété énergétique, autrement dit consommer moins et mieux (sans revenir à la bougie). Le potentiel de la sobriété est considérable mais très peu intégré aujourd’hui dans les politiques européennes.

> Des spécificités nationales à prendre en compte

L’originalité de ce projet réside dans la construction d’une vision européenne à partir d’un dialogue avec d’autres porteurs de scénarios nationaux et de l’agrégation des données issues de ces travaux. Il s’agit ainsi de prendre en compte les spécificités nationales tout en évaluant les potentiels d’optimisation à l’échelle européenne.

> Programme de travail

Le programme de travail de la phase de développement d’un premier scénario européen est établi sur 34 mois.

  • Lancement du dialogue technique (juin 2019 – juin 2020)
    • Échange sur un ordre de mérite de soutenabilité pour définir les fondamentaux communs qui seront appliqués dans le cadre des travaux du projet
    • Elaboration des outils communs permettant l’inter-comparaison, l’agrégation et l’intégration des trajectoires européennes
    • Premiers échanges techniques autour de sujets qui nécessitent un temps d’appropriation et de partage entre les différents partenaires du fait de leur possible importance dans la trajectoire énergétique européenne et de leur traitement actuel dans le débat public ; parmi ces sujets figurent notamment la sobriété ou l’industrie.
  • Développement de trajectoires nationales ambitieuses (mai 2020 - février 2022)
    • Traduction des exercices prospectifs nationaux existants dans un langage commun
    • Approfondissement des outils communs et échanges sur la construction des hypothèses de sobriété et la méthodologie à adopter pour renforcer les trajectoires et couvrir les pays non couverts par le réseau
    • Complétion des exercices nationaux déjà existants, enrichissement et augmentation des niveaux d’ambition de ces trajectoires ; il apparaît en effet de manière à peu près certaine qu’en l’état la somme des exercices nationaux réalisés ne permet pas d’atteindre les objectifs visés.
  • Construire une vision européenne à partir de l’agrégation des visions nationales (janvier 2021 - décembre 2022)
    • Travail d’agrégation des trajectoires proposées et sur leur optimisation pour permettre une intégration dans une trajectoire européenne répondant aux objectifs fixés par le réseau de partenaires.
    • Travail narratif sur les récits, ainsi que sur les politiques et mesures visées
    • L’élaboration de documents de communication puis leur publication viendra clôturer la première phase de ce projet, l’approfondissement pourra être assuré à travers le programme "Fullfill" Horizon 2020.

 

Le financement

Plusieurs sources de financement sont mobilisées pour assurer la réalisation du projet : le financement participatif citoyen, les adhésions et dons à notre association, le soutien de fondations, etc.

Au cours de premier semestre 2019, une campagne de financement participatif citoyen a permis de rassembler 51 760 €. Les adhésions et dons effectués à l’association, en marge de cette campagne, contribuent également au financement du projet.

Plusieurs fondations - la European Climate Foundation, la Fondation pour le Progrès de l’Homme, la Fondation Un monde par tous et le fonds de dotation Watt for Change – soutiennent ce projet depuis sa phase de préfiguration.

L’ADEME apporte elle aussi son soutien au projet.

Soutenir le projet

Si ce projet vous intéresse – que vous soyez un particulier ou que vous représentiez une personne morale (entreprise, fondation, etc.) – et que vous souhaitez contribuer à son financement, n’hésitez-pas à apporter votre contribution !

  • Vous êtes un particulier : devenez adhérent ou faites un don à l’Association négaWatt,
  • Vous représentez une personne morale, devenez mécènes ! Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à nous contacter par email (contact///arobase///negawatt.org).

Faites un don à l’Association négaWatt