Bouton menu
Réussir la transition énergétique

2017

Révision de la Stratégie nationale bas carbone et de la Programmation pluriannuelle de l’énergie

La France s’est dotée, avec la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte d’août 2015, de deux outils complémentaires de programmation nationale de son action : une Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) à court-moyen terme et une Stratégie nationale bas carbone (SNBC) à long terme. Après un premier exercice assez timide en 2016, la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) a mis en chantier une nouvelle version de ces deux documents.

Entre les annonces du ministre de la Transition écologique et solidaire sur des fermetures de réacteurs nucléaires d’ici 2025 et l’objectif de neutralité carbone à 2050, l’exercice est crucial. Il s’appuie pour cela sur un processus de concertation avec différentes parties prenantes et avec le public. L’Association négaWatt s’implique dans la révision de ces deux exercices pour pousser l’ambition des mesures et faire valoir ses propositions.

Premier des chantiers, la révision du scénario de prospective énergétique de la DGEC, qui fixera le cadre de la SNBC. Ce scénario doit respecter les différents objectifs de la loi de transition énergétique votée en 2015 (50 % de nucléaire à l’horizon 2025, division par deux de la consommation d’énergie et division par quatre des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050, etc.), complétés par l’objectif affiché récemment d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Pour y parvenir, la DGEC a lancé un appel à contributions, auquel l’Association négaWatt a répondu en proposant une vingtaine de mesures dans différents secteurs (bâtiment, transports, industrie, énergies renouvelables) permettant de contribuer à l’atteinte de ces objectifs. La vision négaWatt d’une France neutre en carbone est également attendue et appréciée, puisqu’à ce jour le scénario négaWatt est le seul à atteindre la neutralité carbone.


À lire également