Espace presse Devenez adhérent
Adhérez
Changement style malvoyant Bouton menu
Réussir la transition énergétique

Plaidoyer

2022

Crise énergétique - Plan de sobriété

La crise actuelle impose d’apporter des réponses concrètes aux vulnérabilités économiques, sociales, géopolitiques et environnementales liées à notre système énergétique fortement dépendant des importations d’énergie. En réduisant les gaspillages énergétiques, la sobriété offre un potentiel d’action extrêmement rapide et à faible coût pour limiter le risque de pénurie et l’envolée des factures. Elle doit être au cœur de la gestion de cette crise tout en s’inscrivant dans un ensemble de politiques structurantes de long terme.

Le gouvernement a annoncé au début de l’été un objectif de réduction de 10% de la consommation d’énergie d’ici deux ans. Afin de traduire cet objectif dans un plan de sobriété présenté début octobre, le gouvernement a lancé plusieurs groupes de travail sectoriels pour concerter les filières et acteurs concernés et construire des feuilles de route.

négaWatt force de contribution dans le débat

L’Association négaWatt, qui place la sobriété au cœur de ses travaux depuis 20 ans, a participé activement aux échanges autour du plan de sobriété et aux groupes de travail sectoriels organisés dans ce cadre. L’association a fourni des contributions détaillées pour plusieurs secteurs d’activités (logement, collectivités territoriales, commerces et établissements recevant du public, sport, transport, État exemplaire), fondées sur un travail de collecte de retours d’expériences et de chiffrage sur plus de 50 mesures de sobriété pouvant être déployées d’ici deux ans. Au total, ces mesures représentent un gisement mobilisable de réduction de 13% de la consommation d’énergie française.

Avec ce travail, l’Association négaWatt attire l’attention des décideurs sur :

  • le gisement d’économie d’énergie considérable qui peut être mobilisé par la mise en place d’actions visant pour la plupart à réduire les gaspillage d’énergie ;
  • l’attention toute particulière qui doit être donnée aux conditions de mise en œuvre de ces actions, en anticipant l’identification, l’information et l’accompagnement des acteurs impliqués ou impactés ;
  • le rôle attendu de l’État dans l’orchestration des différents plans sectoriels et des acteurs tête de pont sur chaque feuille de route,
  • la nécessité d’intégrer un volet social au plan de sobriété, pour accompagner au mieux les plus vulnérables et soutenir des politiques locales de fournitures de services énergétiques afin d’en garantir un accès équitable.

Nos publications


À découvrir

Deux notes précisant la proposition de rénovation progressive, conditionnelle et assortie :

Définir la rénovation performante, un enjeu majeur du projet de loi Climat et résilience
Téléchargez la note

Pour une obligation conditionnelle de rénovation performante, progressive et bénéfique pour tous
Téléchargez la note

À découvrir

Deux notes précisant la proposition de rénovation progressive, conditionnelle et assortie :

Définir la rénovation performante, un enjeu majeur du projet de loi Climat et résilience
Téléchargez la note

Pour une obligation conditionnelle de rénovation performante, progressive et bénéfique pour tous
Téléchargez la note


À lire également